Une retraite anticipée pour Ginette et Claude

//Une retraite anticipée pour Ginette et Claude

Une retraite anticipée pour Ginette et Claude

Ginette* (61 ans) et Claude* (63 ans) souhaitent prendre leur retraite d’ici la fin de 2020, mais craignent de manquer d’argent un jour. Ils ont des économies et des avoirs, mais pas de fonds de pension, et ils doutent de pouvoir atteindre leur objectif de retraite. Dans leur évaluation, Ginette et Claude misent sur un revenu mensuel net de 4 000 $ pour subvenir à leurs besoins.

La recommandation initiale

Ils ont rencontré un conseiller de leur institution financière. Selon les scénarios présentés, la retraite en 2020 n’était tout simplement pas envisageable compte tenu de la situation financière et des objectifs de retraite du couple.

Un couple d’amis de Ginette et Claude leur a suggéré de contacter Symbiose – Gestion et protection du patrimoine. Lors de la première rencontre, Ginette et Claude ont mentionné que d’après le rapport de leur institution financière*1, le couple manquerait d’argent dans 20 ans.

Les besoins et les acquis

Ginette et Claude souhaitent rester dans leur résidence le plus longtemps possible. Ils ne tiennent pas à laisser un héritage important à leurs enfants, puisqu’ils ont déjà payé leurs études et que ceux-ci sont maintenant bien établis dans leur vie professionnelle et personnelle.

Claude a 250 000 $ dans un REER et 35 000 $ dans un CELI. De son côté, Ginette a un REER de 150 000 $ ainsi qu’un CELI de 35 000 $. Ils n’ont pas de dettes et leur résidence vaut 275 000 $. À 63 ans, Claude est admissible à un montant annuel de 9 650 $ provenant du Régime des rentes du Québec (RRQ) et Ginette, à 61 ans, de 5 800 $.

Une stratégie entièrement sur mesure

L’analyse de l’équipe de Symbiose a rassuré Ginette et Claude en leur démontrant qu’ils pourront, comme ils le souhaitent, prendre leur retraite avant la fin de 2020. Comment? Tout simplement en évaluant plusieurs autres options comme le report des prestations du RRQ et de la pension de la Sécurité de la vieillesse (PSV), en obtenant le Supplément de revenu garanti (SRG), en utilisant une marge de crédit hypothécaire ou une hypothèque inversée, en achetant une rente viagère et en tirant profit d’autres solutions fiscales moins connues du public.

En utilisant les calculateurs de retraite les plus populaires, qui sont paramétrés de façon très générale, Ginette et Claude n’obtenaient tout simplement pas une évaluation détaillée et adaptée à leur réalité propre.

Les professionnels de la sécurité financière chez Symbiose ont de plus de 50 ans d’expérience combinée dans le secteur financier. Leur savoir-faire leur permet d’explorer une multitude d’options et de simuler tous les scénarios possibles en exploitant divers outils financiers selon les besoins des clients. 

Le rêve bientôt réalité

Grâce à l’évaluation de l’équipe de Symbiose et à une stratégie bien étayée, Ginette et Claude réaliseront leur rêve de prendre leur retraite dès le 1er janvier 2020, un rêve que le rapport de leur institution financière prétendait irréalisable.

C’est pour Ginette et Claude un immense soulagement de pouvoir vivre la retraite qu’ils espéraient.

Approche conservatrice et sécuritaire

Dans l’ensemble de leur plan, il n’est aucunement question d’obtenir un rendement supérieur avec les ressources financières de Ginette et Claude. L’équipe de Symbiose n’utilise que des hypothèses conservatrices pour éviter à ses clients de se retrouver dans une mauvaise situation financière qui compromet leur avenir.

* Le scénario présenté est un cas réel où seuls les noms ont été modifiés.

*1 Les hypothèses utilisées dans le rapport de l’institution financière étaient conformes aux paramètres que l’Institut québécois de planification financière (IQPF) recommande, soit une inflation de 2 %, un taux de rendement net de frais pour les placements de 3,2 % (selon le profil d’investisseur équilibré) et une espérance de vie de 96 ans pour Ginette et de 94 ans pour Claude.

By | 2019-02-18T10:42:01+00:00 février 16th, 2019|Finance des entreprises|Commentaires fermés sur Une retraite anticipée pour Ginette et Claude