De toute évidence, l’hypothèque inversée est une excellente option… quand c’est utilisé au bon moment. Encore une fois, il est important de comprendre que tous les produits financiers peuvent être utiles quand les circonstances sont appropriées. L’hypothèque inversée n’y fait pas exception.

Il y a beaucoup de critiques pour ce produit, mais il n’en demeure pas moins qu’il a tout de même des qualités.

Depuis juin 2019, la Banque Équitable offre aussi ce produit aux résidents du Québec tandis qu’auparavant, seule la Banque HomeEquity l’offrait. Il était d’ailleurs possible de voir régulièrement de la publicité à la télévision pour leur produit.

Voici quelques caractéristiques concernant le produit d’hypothèque inversée offert par les deux banques :

  • Il faut avoir 55 ans pour avoir accès au produit;
  • Il faut être propriétaire de la propriété qui est votre résidence principale;
  • Aucune vérification du crédit nécessaire pour la mettre en place;
  • Il n’est pas nécessaire de rembourser des intérêts;
  • Le taux d’intérêt est plus élevé qu’un prêt hypothécaire traditionnel;
  • Il y a des frais pour la mise en place;
  • Il faut continuer à entretenir la propriété;
  • Il est possible d’obtenir jusqu’à 55% de la valeur de la résidence par Banque HomeEquity et un maximum de 40% par Banque Équitable;

Pour les deux banques, leur site web donne des informations pertinentes. Toutefois, j’ai toujours une « légère » préoccupation avec le fonctionnement de Banque HomeEquity puisqu’il n’est pas possible de faire des simulations. En effet, il faut partager ses coordonnées personnelles afin qu’un conseiller vous contacte…

À l’opposé, Banque Équitable permet de faire des scénarios et le rapport disponible est clair et avec des graphiques qui permettent de comprendre le fonctionnement.

Je suis convaincu que l’arrivée de Banque Équitable entraînera la Banque HomeEquity à plus de transparence…  Et je l’espère puisque la stratégie de cette dernière s’apparente davantage à de la vente à pression avec des informations bien gardées – des principes contraires aux bonnes pratiques de transparence et d’éthique dans le secteur de la finance.

Continuons avec le produit :  Je considère que l’hypothèque inversée est pertinente lorsqu’il s’agit d’un dernier recours.  En fait, il faut évaluer les autres options avant de sélectionner l’hypothèque inversée. Ce produit doit être intégré dans un plan de décaissement si la solution est pertinente.

Voici des alternatives à l’hypothèque inversée :

  • Décaissement approprié des épargnes;
  • Prêt hypothécaire traditionnel;
  • Marge de crédit hypothécaire;
  • Vente de la maison;
  • Utilisation de la valeur de rachat d’une assurance vie;

Je tiens à rappeler que tous les produits financiers sont bons lorsqu’ils sont bien utilisés…au bon moment et dans les bonnes conditions.

Je ne crois pas que l’hypothèque inversée doit être une partie importante dans un plan de retraite.  Pour la préparation de la retraite, il est préférable de faire de l’épargne afin de se donner une meilleure flexibilité à long terme.

Pour les gens à la retraite, il est important de savoir que ce produit est disponible, mais fort probablement comme une solution de dernier recours. Je pense que cette solution sera plus rentable si elle utilisée seulement quelques années.

ATTENTION

  • Si la valeur de la résidence n’augmente pas beaucoup au fil des années, alors le solde restant disponible à la vente diminuera probablement. Vous pouvez faire une simulation par vous-même avec Banque Équitable.
  • Si vous empruntez le montant maximal disponible et que vous avez des rénovations importantes à faire sur la propriété, il y a de fortes chances que vos liquidités seront insuffisantes… la vente de la propriété risque d’être la seule alternative.
  • Il est important de regarder les autres options avant de sélectionner l’hypothèque inversée puisque le coût des autres options est probablement inférieur.
  • Il est possible que d’autres institutions financières offrent ce produit dans le futur. Pour le moment, si l’hypothèque inversée est envisagée alors il sera pertinent de discuter avec un conseiller de chacune des deux banques et de comparer les offres. Une discussion avec votre conseiller financier pourra confirmer si la stratégie est bonne.

Dans toutes les circonstances, un conseiller financier avec une vaste expérience et une profonde connaissance des produits pourra vous guider dans les meilleurs choix et maximiser vos ressources financières.

Martin Leduc
Symbiose – Gestion et protection du patrimoine